Le voyage commence pour l’entrepreneure WES-UP

Le voyage commence pour l’entrepreneure WES-UP

“Avec un peu de recul, je peux difficilement imaginer ce que ma vie aurait été si je n’avais pas décidé de devenir entrepreneure.”   Salma Louati est une diplômée en génie civil année 2013 de l’École nationale d’ingénieur de Sfax (ENIS). Malgré son cursus universitaire elle a eu du mal à trouver un emploi. Après avoir cherché trois ans dans les secteurs privé et public, Salma a décidé de sortir de sa zone de confort et de lancer sa propre entreprise.   Sa première étape consistait à s’inscrire à un programme du ministère de l’Equipement et de l’Habitat conçu pour aider les jeunes ingénieurs à développer leurs propres entreprises. Grâce à ce programme, Salma a acquis de l’expérience dans la réparation et la maintenance des autoroutes. En 2016, elle a obtenu un prêt de la BTS et a lancé son entreprise, STP : Salma Travaux Publics.   “Au début, il était étrange d’être la seule femme entrepreneure dans le domaine de la maintenance routière à Sfax, mais ma détermination et ma passion pour mon travail m’ont permis de m’adapter rapidement”, explique Salma. Pourtant Salma avait une certaine inquiétude parce qu’elle manquait d’expérience en gestion et avait des difficultés à accéder aux réseaux dont elle avait besoin pour obtenir de nouveaux marchés. Malgré son travail acharné, Salma luttait et ne pouvait guère rembourser son prêt.   “Alors que j’éprouvais des problèmes financiers et une préoccupation croissante à propos de la durabilité de mon entreprise, j’ai été présentée à la directrice du Centre WES STEM à TAMSS, Madame Dalel Krichen. Elle m’a parlé des différents services que TAMSS- WES à Sfax offre...

Témoignage d’une créatrice d’entreprise accompagnée par le centre Wes Unftk !

Félicitations à Raoudha Taam pour avoir gagné le premier prix dans la première édition de la compétition du : « Plume d’Or WES » ! Raoudha est une femme entrepreneur de la région de Kairouan qui est propriétaire d’une entreprise de fabrication et la vente de sacs pour dames. Dans l’essai ci-dessous, Raoudha partage son histoire personnelle tout en exposant les défis et comment elle a pu les surmontés en tant que femme entrepreneur. WES est financé par le Middle East Partnership Initiative (MEPI) du Departement d’Etat des Etats-Unis d’Amérique.   Je m’appelle Raoudha Taam. J’ai 32 ans. Je suis mariée et j’ai 4 enfants. J’ai quitté les bancs de l’école à l’âge de 16 ans. J’ai eu un diplôme en couture et j’ai pensé à lancer un petit projet à domicile. Mon époux est un grossiste de friperie, il m’a proposé de créer un atelier de confection de sacs transparents pour emballages. Cette idée m’a beaucoup plu et j’ai réussi à acquérir les machines industrielles, les fournitures et les matières premières nécessaires pour entamer mon affaire et ceci, grâce à l’appui financier de mon époux.   J’ai rencontré un grand problème dans la commercialisation de mon produit, car je confectionne un grand stock de sacs en plastique et mon principal client était uniquement les friperies. J’avais une amie qui travaille au sein de l’association de l’union nationale de la femme tunisienne de kairouan (UNFTK). Elle m’a conseillé de rejoindre le centre WES au siège de cette association et qui offre des formations bénéfiques et encourage les jeunes entrepreneures à créer et consolider leurs business. J’ai participé aux modules...
Membre du Comité de Sélection du Prix WES reflète sur le pouvoir des femmes entrepreneurs d’influencer l’économie

Membre du Comité de Sélection du Prix WES reflète sur le pouvoir des femmes entrepreneurs d’influencer l’économie

Dans le cadre du projet WES, j’ai été appelé à noter plusieurs plans d’affaires élaborés par des femmes en vue d’obtenir des prix qui pourraient les aider à monter leurs projets. Ces dossiers ont été faits en collaboration avec les centres ACG Sfax, TAMSS Tunis, et La Ruche à Tozeur. En tant que Jury, j’ai apprécié de voir le talent de certaines candidates à élaborer un dossier complet comprenant des données chiffrées allant de l’étude de marché et les dépenses détaillées prévues pour mettre en route leurs projets. Il est intéressant également de constater que la créativité de ces jeunes femmes leur permettra sûrement d’avancer dans la mise en œuvre de leurs projets même si elles ne remportent pas les premiers prix. Par ailleurs, nous devons encourager l’entrepreneuriat féminin car il représente une proportion importante de la société tunisienne. D’autant plus qu’il s’agit là de beaucoup de créativité qui peut faire la différence sur notre marché. En effet, il s’agit d’un réservoir de compétences qu’il faut laisser émerger vu qu’en Tunisie la proportion des femmes diplômées de l’enseignement supérieur devient importante que celle des hommes. Certains métiers, tel que l’artisanat, sont souvent maîtrisés par les femmes et nous avons tout à gagner de les encourager afin de perpétuer cette tradition et de ne pas enterrer ce savoir-faire qui se fait de plus en plus rare tel que le tissage. En encourageant l’entrepreneuriat féminin, nous garantissons également la création d’emplois et donc la diminution du chômage. De plus, les femmes peuvent représenter un des vecteurs de la réussite économique. Elles pourront ainsi être un exemple dans les communautés de manière...
Vous êtes à Bizerte et avez besoin de réparer votre voiture?  Visitez le Centre Auto de Monia!

Vous êtes à Bizerte et avez besoin de réparer votre voiture? Visitez le Centre Auto de Monia!

Vous êtes à Bizerte et avez besoin de réparer et laver votre voiture, visitez le Centre Auto de Monia Ben Hsan. Non seulement vous aurez une assistance et un service clientèle excellents, mais vous aurez aussi soutenu une femme d’affaires locale! Alors en visite à Tunis, Monia a été attirée par le grand nombre de stations de lavage et de réparation auto extrêmement affairées. Elle a donc eu l’idée de mettre à niveau l’entreprise de lavage de voitures de son frère. Pour elle, c’était une occasion d’affaires exceptionnelle dans sa région natale, Bizerte ! Elle a donc proposé à son frère un partenariat et ils ont discuté des détails de la gestion de l’entreprise. Une fois dans son nouveau rôle d’associée, les défis financiers de gestion de l’entreprise commencent malheureusement à se multiplier. Monia a rapidement réalisé qu’elle avait besoin de formation et de soutien. Alors en quête de ressources, une amie lui a proposé de prendre contact avec le Centre WES locale à Bizerte, « Le Centre WES de la Jeunesse et des compétences pour le développement de l’entreprise féminine ». Dans le Centre, Monia s’inscrit dans des ateliers sur l’Education financière et l’Entrepreneuriat, crée un plan d’affaires et améliore ses pratiques en matière de comptabilité avec le soutien du personnel de Centre WES. Les services du Centre WES en formation et autres compétences ont aidé Monia à comprendre l’importance du service à la clientèle. Son plan d’affaires inclus des incitations, comme les cartes-cadeaux, pour les clients réguliers. L’accent mis sur la satisfaction du client est maintenant remboursé. « Je choisis de venir à la station pour la...
Femme Entrepreneure WES: Amal Khemakhem

Femme Entrepreneure WES: Amal Khemakhem

Récemment, l’équipe WES a eu le privilège d’interviewer Amal Khemakhem, créatrice de l’entreprise Céramista et l’une des lauréates du prix WES de l’Entreprise Féminine. Grâce à ses études en céramique, à l’Institut Supérieur des Arts à Sfax en Tunisie, et à son expérience, Amal avait déjà un bon savoir-faire dans ce domaine et a décidé d’utiliser cela pour créer sa propre entreprise et devenir indépendante économiquement. Son entreprise est un atelier céramique de base qui se spécialise dans la création d’objets de décoration en céramique, tels que boites cadeaux pour naissance et mariage.

Lauréates de la 2nde Série du Business Award WES Annoncées !

Le Programme WES a le plaisir d’annoncer les 21 femmes entrepreneurs Tunisiennes qui recevront la deuxième série de Business Awards WES. Les lauréates sont des femmes entrepreneurs émergentes et établies qui ont bénéficié d’une formation dans huit centres WES à travers la Tunisie. Elles recevront de petites subventions pour les aider à lancer ou développer leurs entreprises. Les lauréates sont comprises d’entrepreneurs qui ont été formees aux Centres WES à Gafsa, Kairouan, Sfax, Sousse, Tunis, et Zarzis. Ne ratez pas les photos des lauréates sur Facebook. Les profils des lauréates du Business Award WES sont répertoriés par centre WES: Association de Continuité des Générations (ACG), Sfax Dalel DERBEL – Lab Complement Dalel est un ingénieur en Génie Biologique. Sa créativité et son désir d’utiliser son savoir pour le bien de la société, l’ont motivé à devenir une entrepreneure. Elle a créé sa propre société du nom de Lab Complement qui est spécialisée dans la vente de molécules à haute valeur ajoutée pour usage pharmaceutique, alimentaire et cosmétique. Les fonds du prix WES l’aideront à créer un site internet et à promouvoir son premier produit « Tunioleuropein », une molécule thérapeutique obtenue suite à une extraction liquide à partir de feuilles d’olivier. Nihel REJEB – Aromessence Suite à ses études et avec l’encouragement de sa famille, Nihel a décidé de travailler à son compte et devenir une entrepreneure. Nihel utilise sa passion pour la nature à travers son entreprise qui produit des huiles essentielles, eaux florales et huiles de massage. Ses produits, 100% naturels, ont un usage cosmétique et pharmaceutique. Avec les fonds du prix WES, elle compte acheter des...